À propos du kung fu de la grue blanche

Lorne Bernard.jpg

Le Kung Fu de la Grue Blanche  fut créé par une femme nommée Fang Ching-Niang. Selon la légende, elle aurait combiné son Kung fu Shaolin  avec les techniques quelle avait appris en duels avec une grue. Le style de la Grue Blanche est considéré comme l’un des principaux ancêtres du Karate d’Okinawa. Les enseignements originaux de Fang Chi-Niang font l'objet de diverses interprétations qui engendrent quatre styles principaux : la  Grue « volante », la  Grue « dévorante », la  Grue « criante » et la Grue «  ancestrale ». Le style de la grue en Vol (Fei he chuan), propriété de la famille Lee de Chow Anh (province de Fujian), fut transmis pour 5 générations jusqu’à notre maitre Shifu Lorne Bernard.  

L’art  a survécu jusqu’à l’ère moderne grâce au légendaire Grand-Maître de troisième génération Lee Kiang-Ke qui a déménager en Malaisie en 1940. Son choix de rendre public ce qui était auparavant considéré comme un style à huis clos a assuré la survie d'un système d'art martiaux chinois complet dévastateur et rare.

Lee Kiang-Ke prend sa retraite en 1978, confiant à son fils, Maitre Lee Joo-Chian, la tutelle de l'école principale à Sibu, dans l'est de la Malaisie. Ce dernier enseigna à plusieurs personnes dont  Lorne Bernard de Laval qui est éventuellement devenu son disciple principal (un honneur très rare).

Maitre Bernard  à débuter ses études de kung fu en 1983. Il voyage régulièrement en Malaisie afin de parfaire ses connaissances et  a organisé  la venue au Canada du Grand -Maitre Lee Joo-Chian à maintes reprises. Maitre Bernard était président de la Fédération des Arts Martiaux Chinois de l’est du canada de 1994 à 2014. Auteur de 3 livres et d’une série de dvd sur l’art de la Grue Blanche et disciple spécial du Grand-maitre, Lorne Bernard est reconnu mondialement comme une ressource précieuse sur le kung fu traditionnel et le style de la grue en vol en particulier.

Shifu Bernard n’a formé que quelques instructeurs préférant la préservation de la qualité de l’art à la propagation commerciale. Cet art est enseigné dans 3 clubs dans la région de Montréal (incluant l’école mère à Laval), à Poughkeepsie aux USA et a Sibu en Malaisie.

Formes et formes à deux

Forms.JPG

Une caractéristique propre au système de la Grue Blanche est la conception de ses formes d'armes et à mains nues. Une forme est une séquences de mouvements crée pour enseigner les techniques principales d’un art, ses théories et ses façons spécifiques de bouger les pieds et le corps. La plupart des formes de White Crane sont pleines de piques aux point vitaux telles attaques aux parties génitales, gorge etc. et de saisies et luxations.

Les formes sont comparativement courtes et plusieurs d'entre elles sont conçues comme des formes de combat avec partenaire.Donc, les divers blocages, contre-attaques et saisies aux articulations comprises dans la deuxième partie d'une forme  représentent la réplique appropriée aux différents mouvements contenus dans la première partie. On peut, de cette façon, se familiariser avec les mouvements par la pratique individuelle, valider sa compréhension avec un partenaire, endurcir nos membres et le tout de façon réaliste et contrôlé. Cette méthode classique assure une démarche organisée permettant non seulement la maîtrise des mouvements pris isolément, mais aussi de la théorie du combat et des applications réelles contenues dans les formes.

armes

Dao Spear.JPG

Il existe plusieurs armes traditionnelles enseignées aux Académies White Crane Kung Fu. Le travail avec  armes renforce le corps, développe la coordination et nous mène à un plus haut niveau martial. Éventuellement, on devient  en mesure d’utiliser tout objet en auto-défense de façon efficace.

Le travail avec armes est enseigné une fois que l’élève a une certaine maitrise des positions et techniques de bases. On commence avec le célèbre Bâton de de la Grue Blanche. Parmi les autres armes classiques ont compte : lance, bâton trois-sections, fouet en métal, hallebarde, sabre, épée, sabre coupe-cheval, fourche du tigre, doubles tiges de métal (sai), doubles sabres, doubles épées, haches, dagues et sabres courts. D’autres armes de nature plus improvisé sont également enseignés et fort populaires : canne de combat, éventail et même  parapluie!

Attention! Puisque les académies White Crane Kung Fu enseignent les arts martiaux à l’ancienne, l’emphase est sur l’application et l’habilité martiale. En autres mots, one ne fera pas des pirouettes et des mouvements de majorettes…L’enseignement vise plutôt le succès en combat et la préservation d’anciennes méthodes secrètes et forts efficaces.

­­­Pousses- mains

Push-Hands.JPG

Les authentiques systèmes traditionnels Chinois mettent l'emphase sur les applications pratiques (Yong Fa). Pour ce faire, ils doivent étudier une vaste gamme d'éléments reliés au combat. Parmi ceux-ci,  le « pousse mains » joue un rôle essentiel surtout qu’il développe l’habilité en combat rapproché.

Divers exercices développant les réflexes sont pratiqués. Par exemple, deux élèves allongent chacun les bras jusqu'à que ceux-ci se touchent. De cette position, ils pratiquent attaques, contre-attaques, esquives, saisies etc. La pratique régulière d'« écoute par les mains » permet aux élèves de sentir les intentions d'un adversaire et d'agir en conséquence. Elle leur procure également un forum où ils peuvent pratiquer leurs techniques de façon réaliste et sécuritaire. Les exercices de pousse mains sont une méthode importante pour développer nos aptitudes en combat mais ne sont pas tout a faits des combats puisqu’ils se concentrent uniquement sur l’aspect rapproché du combat.

Le Combat

Sparring.jpg

Dans les Académies White Crane Kung fu, les nouveaux élèves apprennent une panoplie de techniques, mises en situations, exercices à deux etc. Éventuellement, chaque élève est introduit au combat. Cette introduction est faite de façon sécuritaire, progressive et méthodique. Tous combats sont faits sérieusement avec des règles de sécurité bien établies toujours sous la tutelle d’instructeurs expérimentés. Plusieurs types de combats sont pratiqués. Les coups visent le plus souvent à côté des cibles importantes telles parties génitales etc. Donc, on peut pratiquer de la vraie auto-défense sans blessures.

Il existe aussi un volet sportif du kung fu qui se nomme le « Lei Tai ». C’est une forme de full contact ou de kickboxing avec des techniques de kung fu. Il va sans dire que ce volet ne permet pas d’attaques aux jointures ou de coups mortels et mets plutôt emphase sur le conditionnement physique et la force de frappe. Nos académies ont formés plusieurs champions dans cette discipline. Ceci dit, il faut garnir un peu d’expérience avant de se lancer dans cette aventure sportive.

Les arts martiaux antiques ou traditionnels ont été créés afin être des systèmes d'autodéfense dévastateurs. Au fil des transformations de la société, plusieurs systèmes d'arts martiaux ont changé leur nature fondamentale et modifié leur régime d'entraînement. Nous pouvons assez aisément distinguer les arts demeurés fidèles à leur tradition d'autodéfense sans compromis de ceux qui sont devenus des sports martiaux. Les uns et les autres ont quelque chose à offrir au public. Par contre, il y a entre eux de grandes différences d'approche.

Applications

He jao Application.JPG

Il va sans dire que notre approche à l’enseignement met une emphase importante sur l’habilité de nos élèves à se défendre en contextes modernes. Ils apprennent que la maitrise des bases fait toute la différence. De plus, ils forgent des attitudes de guerriers pacifiques, apprennent où et quand choisir de se défendre et comment le faire de façon très efficace. Il faut être bien clair : le Kung Fu de la Grue Blanche  n’est pas du sport mais bien un système auto-défense complet. Nos instructeurs vont vous enseignés les secrets de l’art du combat de façon méthodique soyez-en assurés.

Les systèmes traditionnels mettent l'emphase sur les applications pratiques (Yong Fa). Pour ce faire, ils doivent comporter l'étude d'une vaste gamme d'éléments reliés au combat. Conséquemment, la plupart des arts martiaux traditionnels chinois mettent l'accent sur les formes, les exercices à deux personnes, les formes d'armes, le conditionnement corporel, les exercices internes et le combat libre. Ceci est particulièrement le cas pour le White Crane Kung Fu. Gare aux imitateurs et aux gens sans expérience car en matière de sécurité personnelle, il faut se fier aux vrais experts.

Le conditionnement

Conditioning Yoga.jpeg

Les racines du Kung Fu authentique remontent à des milliers d'années, et plusieurs enseignants dans la soixantaine, septuagénaires et même octogénaires continuent d'afficher une excellente forme physique. Ils sont la preuve que la pratique d’un art complet comme le White Crane Kung Fu est à la fois sécuritaire et extrêmement bon pour la santé.

Les mouvements de White Crane Kung Fu sont forts dynamiques, voir explosifs. Donc, par sa nature même, l’art nous mets en forme physique. Force, flexibilité et endurance seront toutes accrues. Plusieurs gens perdent du poids, corrigent des maux  et améliorent grandement leur qualité de vie.

Nous enseignons plusieurs exercices de conditionnement classiques tels travails avec jarres (pour renforcir les saisies), ainsi que des exercices spécialisés pour développer rapidité, force de frappe, flexibilité et endurcir le corps.

Tout adepte de White Crane devrait endurcir au minimum les avants bras et poings. Pour les plus enthousiastes, on enseigne également comment endurcir d’autres parties du corps tels tibias et doigts. Toutes ces méthodes furent passées de maitre à disciples et sont sécuritaires et fonctionnelles.

Finalement, nous avons plusieurs instructeurs qui sont également experts en conditionnement physique (Yoga, Kettlebell, Kinésie, Acuponcture, etc.) qui se font plaisir à aider les élèves qui veulent améliorer divers aspects de leur santé.